Retour ACCUEIL / Retour page critique

 

Syberia II

Mai 2004

Le CD est installé, enfin je peux jouer. Cette musique, elle me ramène instantanément dans ce merveilleux univers; les lettres "Syberia II" s’incrustent sur un fond givré; j’entends le train; Hans enivre Kate des merveilleux récits de son île, de ses mammouths, de ….. Le portable de Kate nous ramène sur terre, appel de New York; entre l’impatience de son patron et le rêve de Hans que fera Kate? Mais oui, le bon choix. Après avoir promis d’accompagner Hans et Oscar à Syberia, notre beau voyage continue.

 

Encore plus beau que le premier, la poésie de Benoît Sokal et la technologie de Microids ne pouvaient que créer un petit chef-d’œuvre. Très facile de s’y déplacer, aucun bug, la musique de Inon Zur complète la magie de ces paysages féeriques, rien à redire sur le côté technique.

 

Comme dans le premier, pour trouver les solutions aux énigmes, il faut parler et reparler aux personnages et prendre le temps de tout lire. J’ai trouvé le coefficient de difficulté un peu plus élevé, j’ai mis environ une trentaine d’heures à compléter le jeu.

 

Je lui donne une note de 9,5/10

Kay

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Sybéria 2

 

 

D’emblée je dois dire que ce n’est pas une critique neutre. Je suis déjà un fan de Sybéria et cela depuis le 1er jeu. Le 2ième est une suite logique du 1er. Nous poursuivons l’aventure avec Hans et Kate. Nous arrivons d’abord à Romanbourg  où nous avons des tâches à accomplir avant de redémarrer vers cette île perdu qu’est Sybéria. Tous les puzzles sont logiques et préparent la suite du voyage.

Nous nous retrouvons ensuite dans un village Youkol  et là aussi ce n’est qu’un intermède avant la grande finale qui vous laisse pantois et plein d’émotions

Il ne m’est jamais arrivé dans un jeu que je le finisse avec presque des larmes dans les yeux..

Bon d’abord il y a l’ambiance qui fait que vous êtes pris par ce jeu, vous en faite partie, vous êtes Kate. Ensuite il y a les graphismes qui sont une pure splendeur, les flash-back qui sont en brun et blanc , la musique qui accompagne le tout et pour finir …pas un seul petit bug..

Il y a aussi de l’humour dans le jeu : Kate qui s’accroche dans la barre séparant les 2 wagons (il faut être attentif pour le voir) Kate qui court si on double clic mais qui s’abstient quand elle est vêtue d’une bure de moine et le clin d’œil que les canadiens verront sûrement c’est le bras extensible du train (référence au bras canadien sur la fusée de la NASA)

C’est un jeu à faire et à refaire car la 2ième fois on peut vraiment en apprécier toutes les subtilités. Pour prouver que je ne suis pas impartiale…

                                                                                                                             je lui donne 20/20

                                                                                                Lise

 

                              -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

      Syberia  était déjà une très bonne réussite, Syberia  II le surpasse d'une bonne longueur.

Tout est parfait, il n'y a rien à critiquer, les images de Benoît Sokal sont toujours aussi belles, l'histoire nous a tous fait pleurer et même la musique s'intègre parfaitement  à l'action, dans le village youkol le bruit des tambours mortuaires est si prenant que vous avez hâte de résoudre l'énigme pour qu'ils s'arrêtent.

Pour moi Benoît Sokal vient de rejoindre Jane Jensen au Panthéon des meilleurs créateurs de jeux d'aventure.

Alors achetez le , empruntez le , mais jouez à Syberia II de toute urgence, puis vous rejouerez une 2° et une 3° fois

                                                                                                                    Ma note  20/20

                                                                                      Mmp

 

                         -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

L'aventure continue.... et quelle aventure.
La magie opère toujours,c'est un réel plaisir de suivre Kate.
On est plongée dans l'ambiance et le monde autours n'existe plus :-).
Les décors sont superbes, les personnages attachants, encore plus
d'animations comme des oiseaux et autres. Petit point; La musique
par moment est mal dosé et ne coule pas parfaitement comme dans le
1er volet (naturellement selon moi), mais elle est bonne tout de même.
Un peu linéaire certes mais les décors et le plaisir à tout regarder
fait oublier ce point, l'interface est très simple et efficace. Les
énigmes sont de difficultés moyennes à faciles dans l'ensemble mais

logiques et parfaitement intégrés dans l'histoire. Il y a un charme évident

dans cette histoire portant sur le rêve d'un homme, très poétique.
le jeu est un peu court quand même, on voudrais rester dans ce monde
plus longtemps, bien plus longtemps. Vous l'aurez deviné j'ai adoré,
à acheter les yeux fermés.
Je lui donne
9/10 et est déjà un classique quand à moi.
Pour tirer le maximum du jeu, il vaut mieux avoir fait Syberia 1 avant,
même si ce n'est pas obligé.


Manu2000

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Il faudrait inventer des qualificatifs pour classer ce dernier jeu de Benoît Sokal. Les mots féerie et magie sont trop faibles.
On retrouve avec plaisir, comme de vieux amis ,les personnages de Kate et d'Oscar, ils nous prennent par la main pour nous aventurer dans les déserts glacés vers Sybéria.
De nouveaux personnages apparaissent qui vous aideront ou vous tendront des embuscades, tout ceci au milieu d'un décor fantastique.
Le graphisme est superbe, les flocons de neige, la glace, l'eau avec sa profondeur et ses reflets, sa mouvance et ses mystères complètent ce récit.
On avance, toujours plus passionné par les découvertes jusqu'au final qui vous laisse un goût de tristesse et de trahison, car c'est déjà fini....
Le récit est bien construit, les énigmes tout à tour faciles et compliquées, mais logiques de bout en bout.
Bref, un jeu à mettre dans les annales et à garder précieusement pour y rejouer souvent.
Je lui donne la note maximum, en regrettant de ne pouvoir la dépasser.

20/20

Soeur Anne