Overclocked

thérapie de choc

Micro Application/Anaconda

 

 

 

 

David  Mac Namara, psychiatre de renom, ex employé de l’ US Army dont il a été renvoyé pour motifs personnels, période dont il a gardé de douloureuses séquelles, est affecté dans un sombre hôpital psychiatrique de New York à l’enseigne douteuse.

Malgré un accueil des plus repoussant, sa mission sera de découvrir comment cinq jeunes, sensiblement du même âge, se sont retrouvés errant dans la ville,  délestés d’une partie de leurs vêtements, choqués, amnésiques et  armés.

David M.N va entamer une thérapie basée sur la chronologie inversée,  de  l’état présent de ces jeunes patients, et grâce à l’hypnose, il va remonter dans les souvenirs de chacun pour arriver à l’origine de cette situation.

Ce jeu n’est pas dur, il est basé sur l’écoute, une bonne écoute et une prise de notes précises, faits identiques dans la réalité des hôpitaux psychiatriques.

Le jeu est fluide et le joueur se retrouve dans la peau des 6 personnages à tour de rôle, une fois psychiatre, une fois patient, intervenant dans les flash-back afin de déchiffrer l’épisode du moment. L’épisode passé, l’histoire de l’un se répercute sur un autre et de rebondissements en rebondissements, cette histoire cousue de fils blancs au départ se retisse pour un dénouement quelque peu prévisible, on pourrait même imaginer qu’il est tiré d’un fait réel ou qu’il est avant-gardiste !!!

Au final des énigmes peu nombreuses, instantanées et très logiques, dans un jeu très linéaire entièrement commandé à la souris.

Je ne lui mettrai que 15 sur 20, d’ une durée de vie très courte, les graphismes sont assez « raides », et la pluie agrémentée de tonnerre couvrent le jeu du début à la fin, j’aurais aimé une petite éclaircie lors des dénouements…….ben non !

Un seul bug, celui de ne pouvoir renommer les sauvegardes, qui semble-t-il sera résolu par un petit patch prochainement.

A faire pour la nouveauté du game play et la stratégie de la thérapie du comportement.     

 

Note: 15/20

Romia