NOSTRADAMUS

la dernière prophétie

Kheops Studio/elektrogames

 

 

 

 

Passer d'un jeu Kheops à un autre ne facilite pas l'objectivité surtout quand le précédent était "Cléopâtre, le destin d'une reine".

C'est un peu passer d'un très grand cru Saint-Emilion à un Bordeaux Supérieur. C'est-à-dire d'une très bonne qualité

à une bonne qualité. De plus, le titre m'avait fait un peu fantasmer et j'attendais un peu plus quant aux possibilités qu'il offrait.

Qui plus est, j'ai quelques connaissances en astrologie et en runes et les énigmes proposées n'étaient pas vraiment à la hauteur.

Vouloir faire coïncider les caractères runiques avec un alphabet de 26 lettres est un à peu près qu'on peut pardonner....

Les décors m'ont paru moins bons que Cléopâtre, plus type gouache ou aquarelle que 2D ou 3D. Dommage que la même qualité

du menu principal n'ait pas pu être repris dans le déroulement du jeu. Les personnages font un peu marionnettes.

Du point de vue déroulement, l'atmosphère est un peu faible et manque d'intensité à mon goût. Il y a un peu d'ennui au départ dû aux incessants aller-retour pour pas grand chose. On tourne parfois plus à l'alchimie qu'à l'astrologie, on fait même parfois de la cuisine. Préparer une infusion ou du pain n'est pas en soi digne d'un grand intérêt. Heureusement qu'il y a ce mince fil conducteur, cette intrigue qui nous interroge sur toutes ces morts qu'on veut faire ressembler à une malédiction d'un quatrain mais qui en fait ne sont que des assassinats : la question est qui  et pourquoi ?

C'est là qu'est à mon sens tout l'intérêt du jeu. Et quand enfin le jeu s'emballe il gagne en intensité mais hélas c'est déjà la fin.

C'est un jeu auquel vos jouerez mais qui ne restera pas impérissable comme un "Myst-like"  il vaut donc mieux qu'on vous le prête où l'acheter d'occasion.

On retrouve le schéma classique de Kheops et les déplacements sont aisés

Je l'ai comparé à un Bordeaux supérieur ce sera donc un 13°5 c'est-à-dire que je lui donne

 

Note:13,5/20

Professeur Indiana Jones