Retour ACCUEIL / Retour page critique

 

The Longest Journey

Ubisoft / Funcom 2000

 

 

Vous incarnez April Ryan, une jeune fille qui s’est enfui de sa famille pour se réfugier à Venise (mais attention pas la Venise que nous connaissons) où elle loge dans une pension « The Border house ». Troublée par de constants cauchemars qui commencent à envahir le présent, elle se retrouve embarquée malgré elle dans « le plus long voyage », une quête pour sauver le monde. Elle se retrouve bientôt à naviguer entre Starck le monde mécanique et technique et Arcadia le monde de la magie, où elle aura à résoudre de nombreuses épreuves.

Bien que les longs dialogues soient plutôt pénibles, le jeu en vaut vraiment la chandelle ! La durée de jeu est très longue puisqu’il n’y a pas moins de 13 chapitres avec de nombreux obstacles à surmonter. Le graphisme est à la hauteur de l’aventure et le scénario tient en haleine, enfin on s’attache assez rapidement aux personnages et on suit avec plaisir April jusqu’au dénouement. D’ailleurs une suite est prévue pour cet automne.

Je lui mets sans hésiter 17/20.

 

Farrah (07/2004)