Jack l’éventreur New-York 1901

Microïds :  2004

 

Vous incarnez James Palmer journaliste au “New-York Today”. Votre patron vous demande de rédiger une chronique sur le meurtre d’une prostituée victime de l’assassin que la presse  surnomme « Jack l’éventreur ».

 

Pour votre enquête vous serez amené à fréquenter les bas-fonds d’un quartier pauvre, un théâtre médiocre, un bordel, un hôpital à mauvaise réputation … Chaque jour vous observez, vous fouinez à la quête d’un moindre indice et chaque soir vous dactylographiez votre article.

Vous allez même devenir le correspondant de Jack l’éventreur qui vous narguera dans ses messages ou … son cadeau !  Plusieurs fois alors que vous croyez aboutir, vous serez déstabilisé par un nouveau meurtre.

 

Le graphisme avec ses couleurs sombres apporte une note d’authenticité d’un environnement du début du XXème siècle et accentue l’atmosphère quelque peu angoissante. Les belles ballades irlandaises nous envoûtent et nous emmènent vers le rêve.  

17/20

 

                                                                       Isys

 

       -----------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Ce jeu va nous conduire à New York  sur les différents lieux des crimes perpétrés par Jack l’éventreur sur des

prostituées. Il se déroule en 19O1 , sur une période de 12 Jours. L’ambiance y est caractéristique du genre, la musique superbe.

 Pas de grands décors mais une restitution des lieux de plaisir chère à Lautrec.

 Des aller-retour inutiles ont été mis là pour allonger le jeu.

 Pas de grandes énigmes,  une fin frustrante (mais peut être est-ce pour nous réserver une suite)

 

En résumé, un jeu à faire sans se prendre la tête mais agréable dans l’ensemble

 

                                            NOTE 15/20

                                                 Gisèle

 

    ---------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Tout le monde connaît l'histoire de Jack l'éventreur, serial killer de prostitués sévissant à Londres en 1888. Ce jeu relate l'histoire de ce monstre qui fait, cette fois, son apparition dans les "bordels" de New York en 1901. Trame de l'histoire intéressante, voir palpitante ! Vous êtes journaliste et le fait d'aller enquêter sur les meurtres commis par Jack est très "excitant" mais l'excitation s'arrête là car vous ne ferez que ça, enquêter, dialoguer et visiter les même coins et recoins tout le long du jeu. Les énigmes sont inexistantes (les 3 que vous aurez à résoudre sont des plus enfantins, pas besoin de sortir de Saint Cyr pour les mener à bien). Les graphismes sont pauvres : les images tremblent, les personnages sont très moches, les gestes de la chanteuse Abigael sur scène sont à mourir de rire ! L'interface est simple et la jouabilité entièrement à la souris avec quelques petits soucis pour se déplacer, il faut parfois cliquer vraiment au bon endroit pour avancer.

Il faut quand même avouer que l'ambiance du jeu nous garde en haleine jusqu'à la fin (voir même après !), va-t'on découvrir qui se cache derrière ce meurtrier ? On arrive à avoir des doutes sur certains personnages.

Un grand plus pour la musique et les chansons que l'on peut entendre au Red Chapel, on abandonne pendant un moment l'enquête afin de les écouter jusqu'au bout.

C'est un jeu que vous pouvez faire sans solution, il suffit de parler à tout le monde et si vous restez coincé, revisitez tous les lieux possibles car un petit rien peut vous relancer.

En résumé, je m'attendais à un jeu meilleur mais on passe tout de même un bon moment bien que le jeu se fait assez rapidement.

 

                         Note générale : 6/10 et un 3/10 pour les graphismes (surtout les personnages)

                                                       Sarah