Shadow of Memories

Komani - 2003
 

"La fin n'est que le commencement" ainsi pourrait se résumer cette subtile histoire. Vous incarnez Eike Kush un jeune homme qui vient d'être poignardé dans le dos sans raison apparente. Dans l'antichambre de la mort, une entité "Homunculus" vous propose de modifier votre destin et vous confie un digipad (appareil à voyager dans le temps). Vous partez modifier le cours de votre vie avec l'espoir d'éviter votre assassinat. Vous vous apercevez rapidement que plusieurs missions doivent être accomplies si vous voulez rester en vie. Votre temps est précieux et vous devez apprendre à le gérer. Le choix de vos dialogues vous conduit vers différentes fins possibles. Dès les premières minutes, vous êtes pris dans l'ambiance infernale de ce jeu. sa linéarité n'est pas un obstacle. Seul bémol, ses déplacements qui s'effectuent avec les touches de clavier ou avec un joystick. Shadow of Memories est un superbe jeu qui aborde les effets de la pierre philosophale avec des clichés tout autre que les stéréotypes dont nous sommes habituellement servis.


Note :
7,5/10
Isys

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Le jeu démarre à toute allure, Eike Kusch, le personnage que vous incarnez se fait poignarder dans le dos dès les premiers instants du jeu... Mais le jeu ne fait que commencer, vous aurez la possibilité de retourner dans le passé, afin de combattre votre destin. Ce ne sera pas si facile : celui qui veut votre peau tiendra tête jusqu'au bout ! L'être qui vous permet de voyager dans le passé garde sa réserve de mystères, et pour finir, vos voyages dans le temps sont dangereux, et imprévisibles... En clair, ce jeu est un renouveau, une redécouverte d'un genre qui a fait des ravages sur PS2. Tout son attrait vient de son scénario original, et d'un raffinement rare (pour une fois que la pierre philosophale ne sert pas à détruire le monde !). La gestion du temps est irréprochable.

Ce jeu d'aventures possède pourtant quelques défauts qui gâchent cette ambiance géniale : l'interface notamment, qui est en 3D, et qui utilise le clavier : autant dire que les non-initiés seront déboussolés les premiers instants. Les objets à ramasser sont disposés de façon évidente, et une boule verte clignote pour vous les indiquer ! À noter que plusieurs fins sont accessibles...
En bref, un scénario béton (parfois déroutant) qui fera le bonheur des amateurs de jeux d'aventure

Note : 8.5/10
Jupiterry